The Decemberists – What A Terrible World, What A Beautiful World

20150118_the-decemberists-what-a-terrible-world-what-a-beautiful-world_91

 

La dernière fois que l’on a entendu parler de The Decemberists, c’était en 2011 avec leur sixième album The King Is Dead qui contenait, entre autres, le tube « Down By The Water » qui leur a valu une nomination aux Grammy Awards pour la meilleure chanson rock en 2012. La formation indie folk de Portland fait son come-back après divers projets avec un nouvel album What A Terrible World, What A Beautiful World, une belle occasion pour se (re)plonger dans leur univers.

Et c’est parti pour un tour pour le groupe qui démarre avec l’introductif « The Singer Addresses His Audience » qui commence tout doucement par le duo guitare/voix avant sa montée en puissance noisy. Tout est mis en place pour accueillir des tubes pop sympathiques à l’écoute comme « Calvary Captain », « Philomena », « Make You Better » et « A Beginning Song ». Avec la voix envoûtante de Colin Meloy soutenue par des chœurs féminins et son instrumentation riche qui est digne de… ben de The Decemberists en fait, on n’en demande pas plus finalement (je pense notamment à l’accordéon sur « The Wrong Year »).

Bien entendu, le groupe sait nous émouvoir avec des titres plus posés et poignants « Lake Song » où le combo voix/ guitare acoustique/piano est mis en avant comme le combo voix/guitare acoustique/harmonica sur « 12/17/12 », les bluesy « Till The Water’s All Long Gone » et « Carolina Low ». Colin Meloy et sa bande aiment explorer d’autres contrées musicales, à savoir la country sur le triptyque « Better Not Wake The Baby » et son riff de banjo mémorable digne du Mumford & Sons, « Anti-Summersong » qui joue clairement la carte du cliché et du kitsch ainsi que « Easy Come, Easy Go » aux ambiances western prononcés. Après, tout n’est qu’affaire de goût.

The Decemberists nous présente ainsi un album sympathique où ils déboulent leur savoir-faire et aiment nous surprendre quand cela leur chante. Cependant, on note tout de même un léger manque d’audace par rapport aux autres disques.

Note: 7/10

 

Un commentaire sur “The Decemberists – What A Terrible World, What A Beautiful World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s