Dub Pistols – Return Of The Pistoleros

the-return-of-the-pistoleros

Il fut un temps où les Dub Pistols possédaient une sacrée originalité musicale avec son mélange de hip-hop, dub, ska, electro, punk et big beat. Une originalité qui aura donné naissance à deux excellents albums que sont Speakers and Tweeters en 2007 ainsi que Rum & Coke en 2009 et même bien avant leur explosion médiatique. A partir de Worshipping The Dollar en 2012, la crew menée par Barry Ashworth a décidé de rajouter des influences drum’n’bass pour toucher un large auditoire. Résultat des courses: c’était un album moins bien que ses prédécesseurs. Trois ans plus tard, la troupe londonienne retente l’expérience avec Return Of The Pistoleros.

Ce nouvel album montre un autre changement: Rodney P, le MC phare du groupe, est absent du disque. A l’heure où on se demande si il a quitté le groupe, ce sera un novice du nom de Seanie Tee qui le remplace car c’est lui qu’on entend pendant une bonne moitié de l’album. Déjà sur le premier single « Pistoleros » aux allures drum’n’bass qui confirme bien cette nouvelle direction (pas terrible pour le coup) de Dub Pistols prise sur Worshipping The Dollar. Et il y en a encore sur les titres « Ride With It » et « Fit Girl » tous les deux chantés par Darrison ou même de la jungle en « slow-mo » aux relents dub complètement moite sur « Killa Sound » avec Seanie Tee (comme d’hab) et Donovan Kingjay. Meh…

Mais lorsque Dub Pistols revient aux bases, c’est beaucoup mieux. Le côté ensoleillé des deux classiques du groupe se retrouve sur les titres ska « This Anthem », « Roll and Come In » avec la légende jamaïcaine Earl16 ainsi que sur le très bon « Sticky Situation » conviant (encore !) Seanie Tee et le jamaïcain Chezidek. L’absence totale de Rodney P peut s’avérer un handicap car il ambiançait pas mal sur les albums précédents. Heureusement, le MC de Birmingham Serocee s’en sort plutôt bien sur le hip-hop sautillant « Turn Up » et aurait parfaitement trouvé sa place sur Rum & Coke par exemple. La conclusion dub très sombre « Our Life » avec Linda Layton, TK Lawrence ainsi qu’Earl16 à nouveau viendra nous remettre les pieds sur terre.

Sur Return Of The Pistoleros, Dub Pistols continue sa direction qu’il a pris avec Worshipping The Dollar qui n’était pas vraiment la meilleure. Les titres drum’n’bass constituent un petit handicap et sont moins authentiques et plus kitsch que le reste de l’album mais ce n’est que mon humble avis, hein (je suis pas fan de drum’n’bass déjà…). Mais la troupe sait toujours nous ambiancer avec sa formule dont eux connaissent le secret.

Note: 5/10

Un commentaire sur “Dub Pistols – Return Of The Pistoleros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s