Toro Y Moi – Boo Boo

Le génie de la chillwave à l’américaine a connu les victoires et les défaites. On sait que Chaz Bear (ne l’appelez plus Chaz Bundick) alias Toro Y Moi est auteur d’excellents albums (Underneath The Pine en 2011) et de moins bons album (What For ? en 2015). Le virage indie rock qu’a emprunté le musicien a divisé plus d’un et fort heureusement, il a fait un rebond avec son nouvel opus Boo Boo venu réconcilier ceux qui ont adoré sa chillwave ingénieuse après avoir publié un album de jazz nommé Star Stuff avec le duo The Mattson 2.

Dès les premiers titres « Mirage » et « Mona Lisa », il laisse tomber les guitares et les reverbs pour revenir à l’essentiel de la chillwave groovy et sensuelle aux synthés futuristes et à la voix chaleureuse et gentiment perchée de Chaz Bear. Et plus le temps passe, plus on plonge dans l’introspection avec des ballades synthétiques aux sonorités 80’s carrément reposantes avec une poignée de réussites comme « Don’t Try », « Embarcadero » ou encore le single ultra-romantique « Girl Like You ».

Toro Y Moi a affirmé avoir beaucoup écouté du Frank Ocean et Travis Scott lors de la conception de l’opus et bien évidemment, ces influences sont palpables à travers des morceaux électro-R&B aériens comme « You and I » relatant sa dernière rupture sentimentale et « Labyrinth ». Hormis le fait qu’il ait recours à l’Auto-Tune sur « Windows » et le groove efficace de « Inside My Head », l’américain sait nous attendrir. Impossible de passer également à côté de la conclusion mélancolique « WIWWTW » où il nous fait part de son incompréhension face à la situation actuelle du monde entier avant de laisser place à la talentueuse Madeline Kenney pour nous enivrer sur les dernières minutes gracieuses de cette conclusion magique et hors-normes.

Boo Boo réussira à réconforter ceux qui n’ont pas réellement apprécié son tournant psychédélique de son précédent opus pour une musique plus conventionnelle mais aussi plus aérienne et dessinée. Toro Y Moi continue de s’ouvrir à de nouveaux horizons et d’ouvrir son jardin secret afin d’explorer son soi intérieur qui fourmille de questions existentielles en tous genres.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s