Kaviar Special – Vortex

On avait quitté Kaviar Special en de bons termes avec leur second album tout bêtement intitulé #2 (chroniqué ici). Le quatuor rennais détonnait avec son mélange de surf-rock psychédélique et de garage-pop survitaminé et toujours aussi entraînant. Donc ce n’est pas pour rien qu’ils continuent sur cette lancée avec leur troisième livraison discographique du nom de Vortex.

Et c’est parti pour une bonne cargaison de surf-garage psychédélique aux influences californiennes sciemment décliné en onze titres dont les tueries comme « Run Away » qui ouvre le bal avec son clavier menaçant mais encore les décapants « How Come » aux atmosphères malsaines, « Dead End » et « Back To School ». Pour le groupe, il est hors de question d’être cantonné comme étant les « Thee Oh Sees/Ty Segall/King Gizzard & The Lizard Wizard made in Rennes » car Kaviar Special, c’est plus que ça.

On sent qu’ils ont de l’énergie et de la rage à revendre et cela s’entend avec « Bedroom » ou encore le solo épique de « The Draugr ». Se rangeant désormais du côté de The Stooges, des regrettés Jay Reatard et Alvin Lee (oui, n’ayons pas peur des mots), Kaviar Special nous offre du garage psychédélique de luxe avec notamment l’instrumental « Vortex » ou encore le riff monstrueux de « Roadhouse » entre autres. Ces onze pièces de conviction auditives seront une nouvelle preuve de la réputation irréprochable des Rennais qui nous offrent un album consistant et implacable.

Note: 8.5/10