Beach Slang – The Deadbeat Bang Of Heartbreak City

Ces dernières années n’ont vraiment pas été de tout repos pour Beach Slang. En l’espace de deux albums estampillés classiques, le groupe punk de Philadelphie avait tout pour réussir. Cependant, tout n’était pas rose pour la bande à James Alex qui a connu une bonne période de crise. Leur nouvel album intitulé The Deadbeat Bang Of Heartbreak City est le témoignage de cette courte traversée du désert.

Avec un nouveau line-up, James Alex et sa bande sont repartis pour casser la baraque comme auparavant. Ici, Beach Slang effectue un virage à 90 degrés en prenant des sonorités à mi-chemin entre punk-rock et hard-rock FM des années 1970-1980 avec « All The Kids In LA » qui ouvre les hostilités mais également « Let It Ride », « Tommy In The 80s » pour le meilleur comme pour le pire.

The Deadbeat Bang Of Heartbreak City veut faire table rase du passé du mieux qu’il peut avec des titres enflammés comme « Stiff », « Sticky Thumbs » ou encore « Kicking Over Bottles » qui flirtent avec le rockabilly. Cependant, Beach Slang arrive à nous surprendre à travers des ballades plus touchantes telles que « Nobody Say Nothing » et « Nowhere Bus » ou encore sur la conclusion intitulée « Bar No One » où James Alex met en scène sa propre mort. Bien évidemment, ce nouvel album du groupe de Philadelphie ne va certainement renouer avec la gloire des albums précédents mais confirme qu’ils n’ont pas dit leur dernier mot et comptent y rester indéfiniment.

Note: 6/10