Sylvain Chauveau – Post Everything

Tiens, revoilà Sylvain Chauveau. Avec ses deux albums plutôt impressionnants que sont Kogetsudai en 2013 et How To Live In Small Spaces en 2015, le compositeur nous a promis un troisième opus pour clôturer sa trilogie pour le label Brocoli. Chose promise, chose due avec ce nouvel opus intitulé Post-Everything.

Le premier morceau du disque se nomme « Find What You Love And Let It Kill You » et pendant ces 12 minutes, on se laisse hypnotiser par les ambiances drone totalement hypnotiques tandis que la voix de Sylvain Chauveau nous berce avant de laisser place à des courts morceaux reposants mais mélancoliques à l’image de « A Morning Rain », « On The Influence Of Planetary Attraction » où la voix du bonhomme se fait filtrée mais également « Into Eternity ». Avec l’aide de Myriam Pruvot de Monte Isola et/ou de Chantal Acda pour les accompagnements vocaux, il nous emporte totalement sur ce voyage renversant qu’est ce Post-Everything.

Comptant également des reprises de Lykke Li que sont le mythique « I Follow Rivers » et « No Rest For The Wicked », Sylvain Chauveau gâte son auditeur à base de morceaux joués à la guitare ou à l’harmonium sans oublier ceux à base de sonorités électroniques (grésillements et autres loops) avec des chœurs féminins et des trompettes à l’appui pour une conclusion à la trilogie pop plus que réussie.

Note: 8/10