Vaudou Game – Noussin

Le retour de Vaudou Game est toujours une bonne nouvelle par les temps qui courent. Peter Solo et sa bande n’ont plus donné signe de vie depuis leur troisième disque Otodi (chroniqué ici) qui était à la hauteur de leurs talents respectifs. Deux années et demi plus tard, la bande nous en met de nouveau plein les oreilles avec son successeur intitulé Noussin (signifiant « reste fort » en mina, dialecte togolais).

Vaudou Game ira apporter un brin de nouveauté dans leur musique en se séparant pour la première fois de sa section de cuivres pour privilégier un peu plus les claviers pour un son beaucoup plus analogique que jamais. Cela se ressent sur des brûlots afro-funk toujours aussi fiévreux et spirituels que sont les aventureux « Zoromi » qui ouvre le bal mais également « Bella » et « Be My Wife » qui allient fougue rock et synthés analogiques cosmiques.

Entre l’interprétation fougueuse de Peter Solo qui nous donne de l’espoir face à l’adversité actuelle avec des textes aussi bien engagés que sarcastiques et les compositions vaudou plus cosmiques et électriques qu’à l’accoutumée, Noussin saura nous ensorceler comme jamais. C’est avec des titres à l’image de « Mon canapé », « Lady Bobo » et de « Tu vas regretter » que Vaudou Game invoque de nouveau les divinités afin que nous puissions garder la tête haute et de rectifier nos erreurs comme sur « Tu as déconné » qui feront de nouveau un malheur en live tout comme l’instrumental beaucoup plus contemplatif du nom de « Yome » qui clôture la cérémonie. Avec Noussin qui signe le retour du gang afro-funk, la vie est moins dure maintenant.

Note: 8/10