Ghost Woman – Hindsight Is 50/50

Avez-vous connu une formation aussi prolifique que Ghost Woman ? Il y en a certainement mais l’activité du groupe est absolument impressionnante. Après deux albums salués par la critique (chroniqués ici et ici), ils continuent de battre le fer tant qu’il est encore chaud avec leur successeur intitulé Hindsight Is 50/50.

Le groupe d’Arizona mené par le musicien multi-instrumentiste Evan Uschenko enfonce le clou avec des compositions plus lourdes et ténébreuses que jamais. Hindsight Is 50/50 s’ouvre avec un « Bonehead » où on voit Ghost Woman marcher sur les pas de The Brian Jonestown Massacre quand ils ne se foutent pas sur la gueule sur scène ou encore de Black Rebel Motorcycle Club tout comme sur les reverbs bien sentis de « Alright Alright » et de « Ottessa » résolument lancinants.

Ghost Woman n’a pas fini de nous surprendre avec Hindsight Is 50/50. La tension psychédélique est à son paroxysme lors des écoutes de « Along Pt. 2 » et de « Yoko » avec son pont heavy et presque terrifiant qui nous fait frissonner avant de prendre de l’ampleur avec les ensorcelants « Wormfeast » ainsi qu’avec « Juan » s’étirant sur six minutes de bonheur auditif. Il ne manquera plus qu’un « Bulk » en guise de clôture glorieuse pour que Ghost Woman puisse faire parler leur puissance mélodique et psychédélique à bon escient et ce Hindsight Is 50/50 est un faire-valoir où le spectre de The Black Angels plane tout au long.

Note: 8.5/10