Tiny Feet – As An End To Death

Emilie Quinquis alias Tiny Feet avait fait son entrée dans le jeu avec son premier album en 2014 intitulé Silent. La Brestoise n’a peut-être pas rencontré le succès escompté mais il n’empêche qu’elle possède un sacré univers musical et c’est pour cette raison qu’avec As An End To Death, elle n’a pas dit son dernier mot.

Avec son indie folk poétique mâtiné de trip-hop et de pop baroque, Tiny Feet compte nous emmener loin, très loin. Allant de « I’ve Tried To Deny » à « O Vale E Oa » en passant par des perles bouleversantes comme « Like Lovers Do », « Bombay Beach » aux incroyables choeurs et « Boyfriend » qui auront de quoi vous faire tirer une larme. Avec la participation du très grand Yann Tiersen au violon mais aussi King Creosote sur « The Desert » et « Boyfriend » qu’il co-écrit et d’Anjela Duval sur « At The End », Emilie Quinquis sait toujours bien s’entourer pour nous offrir des envolées lyriques majestueuses, on en veut pour preuve ce final renversant nommé « Endless Mourning ».

La voix pleine de douce colère et de passion chantée tantôt en anglais tantôt en breton de Tiny Feet est également une plus-value à ce second opus poétique et troublant. As An End To Death marque sans doute l’apogée d’une artiste trop sous-estimée mais qui sait comment nous procurer des frissons.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s