Ryan Power – They Sell Doomsday

Ryan Power n’est certainement pas connu dans le milieu mais sachez que c’est un des actes les plus intéressants du moment. Le musicien originaire de Brooklyn connaît une carrière plutôt discrète malgré une discographie qui n’a rien à envier à certains de ces contemporains. Cette année, il nous revient en catimini pour un grand opus du nom de They Sell Doomsday.

Cet opus donne l’occasion à Ryan Power de donner sa définition de la musique pop au sens général. Et c’est à travers des morceaux comme « The Cavalry », « In A Tizzy » et « Pilot To Moth » qui font parler toute son originalité et qui nous confirment qu’on aura affaire à un disque bien excentrique et coloré. Le new-yorkais s’autorise toute possibilité de « Don’t Mention It » à « Wooly Minded » en passant par « Empty The Jewels », « Via Media » ainsi que « Lone Wolf Cry » aussi bien synthétique qu’organique mais avec une pointe d’ironie qui se décèle de temps en temps.

En 15 morceaux, Ryan Power s’éclate comme il peut et cela fait plaisir à entendre même si They Sell Doomsday peut s’avérer un peu long et décousu par moments. Voilà qu’il peut continuer son bonhomme de chemin sereinement.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s