Jack Cooper – Sandgrown

Vous avez beaucoup croisé Jack Cooper dans votre vie. Oh si, vous l’avez croisé avec son groupe Mazes en 2009 avec qui il a publié trois albums entre 2011 et 2014. Suite à leur séparation l’année dernière, vous l’avez aussi croisé aux côtés de James Hoare (Veronica Falls, The Proper Ornaments) pour le sublime duo Ultimate Painting et pour lequel ils avaient publié un album l’année dernière (chroniqué ici). Vous allez encore le croiser pendant un bon bout de temps d’autant plus qu’il nous présente son premier album chez Trouble In Mind Records du nom de Sandgrown.

Et il se penche plus du côté d’Ultimate Painting au niveau des influences musicales de ce premier album solo tellement on se laisse bercer par ses ballades jangle-pop reposantes et claires comme de l’eau de roche. Sandgrown est aussi bien réservé aux fans des deux derniers albums de Kevin Morby que celui de This Old Dog de Mac Demarco avec des morceaux envoûtants allant de « North of Anywhere » à « A Net » en passant par « On A Pier In The Wind » et « Memphis, Lancashire » sans oublier ses instrumentaux presque jazzy de « Sandgrown » divisés en deux parties.

Laissez-vous vous emporter par les mélodies lumineuses de « Stranded Fleetwood Blues » ou encore de « Estuary » avec ses guitares cristallins. Jack Cooper continue dans ses cheminements nostalgiques sans jamais tomber dans la redite et ce premier album solo en est un parfait exemple.

Note: 7.5/10