Crayon – Flee EP

13509103_1113473942057795_6783176680194107920_n

Au printemps dernier, on s’est fait plaisir avec le sublime EP de Duñe et Crayon (chroniqué ici) qui fut un très bon condensé de chill house ensoleillé et intensément groovy. L’alchimie entre le chanteur et moitié du duo Saje et du producteur parisien était complètement totale, qu’on voulait savoir ce que ça donnait en solo. Et c’est justement le beatmaker Crayon qui dégaine en premier non avec sa mine de 6 mm lmais avec un premier EP solo nommé sobrement Flee.

En quatre titres, Crayon dessine une chill music sensuelle et aérienne, à l’image du label Roche Musique en quelque sorte. Comment ne pas succomber à l’introduction prestigieuse de « Dorian’s Dream » ou même à l’aphrodisiaque « Flee » conviant Ann Shirley faisant monter la température au fur et à mesure ? On sent aussi que le parisien a beaucoup écouté non seulement J Dilla mais aussi Jarreau Vandal, à un tel point que ça en deviendrait éloquent comme sur le remuant « Bones » dont l’instrumental est quasi-similaire du remix de ce dernier pour Alina Baraz nommé « Paradise ». Toutefois, ça reste de bonne facture tout comme la sublime et inoubliable conclusion de 2 minutes nommée « Forgetting Myself ».

Voilà donc pour ce premier EP cristallin qui est un pur produit smooth comme on aime. Crayon virevolte entre sonorités jazzy et tendances R&B avec toujours ce soupçon de groove qui scintille chaque seconde. Il ne reste plus qu’à attendre ce que son compère Duñe nous réserve de son côté.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s