Le Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo – Madjafalao

cover_poly-rythmo_final

Qui a dit que le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou était fini ? Détrompez-vous, les mans ! Le collectif béninois est là depuis 1968 et est surement l’un des orchestres africains les plus anciens et possède un sens du groove toujours aussi efficace en diable. Presque aucun orchestre ne pouvait faire le poids à côté des Béninois, certainement pas le plus connu Le Tout-Puissant OK Jazz avec feu Franco. Après plus de 50 ans de carrière, ils remettent la machine en marche avec un nouvel album nommé Madjafalao. Préparez-vous car ça va chauffer !

Comme je le disais, rien ne pouvait stopper la machine du Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo et certainement pas le décès d’un des membres du groupe Mélomé Clément en 2012. Cinq ans après Cotonou Club, l’orchestre béninois s’occupe de nous envoyer de bonnes vibes à mi-chemin entre afrobeat, musiques traditionnelles béninoises, rumba congolaise, high-life et même sonorités afro-caribéennes sur des titres fiévreux comme « Madjafalao », « Wangnigni » et autres « Finlin Ho ».

C’est une incroyable tempête de rythmes chaleureux et des cuivres rugissant qui se propage pendant ce Madjafalao et ce, grâce à la production éclatante de Florent Mazzeloni mais aussi grâce à un Vincent Ahehehinnou éclatant. Avec l’aide des membres qui sont là depuis le début comme Loko Pierre et Gustave Bentho, il signe les compositions bien colorées que sont « Omonyi », « Migbe » et « Ouesse » montrant un Orchestre Poly-Rythmo sous un nouveau jour. Traitant à la fois de la situation actuelle béninoise, des relations amoureuses ou même l’importance du continent africain dans le monde actuel (« Africa Lonlon », seul titre chanté en français), les Béninois savent nous faire tout en nous faisant réfléchir, et c’est ça qui est fort.

Ça fait plus de 45 ans que ça dure et le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou ne compte donc pas raccrocher les gants. Madjafalao est tout simplement un pur manifesto de la musique béninoise qui s’envole, s’éloigne et des racines et allant toucher vers des sonorités qui ont fait leur légende tout en rajoutant sa dose d’intemporalité. Prenez garde car leur afrobeat est sacrément contagieux !

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s