Filastine & Nova – Drapetomania

A ma gauche, j’ai Grey Filastine alias Filastine, un producteur, compositeur et réalisateur américain et à ma droite, j’ai Nova Ruth, une chanteuse neo-soul indonésienne. Et à eux, ils forment tout simplement le duo Filastine & Nova, basé à Barcelone. Et les voilà de retour avec un quatrième opus bien explosif nommé Drapetomania.

Mélangeant neo-soul avec des élans électroniques bien expérimentales, le duo sait comment combler son auditeur à travers des tueries audacieuses et inspirées comme « Miner », « Perbatasan » sans oublier « Fenomena » et « Senescene ». Le chant hypnotique et mystique de Nova Ruth se mêle parfaitement aux multiples influences qu’ingèrent Grey Filastine teintés de bass music du futur, le tout avec un soupçon exotique allant des sonorités du Moyen-Orient jusqu’en Asie.

Les instrus de Filastine ne sont pas à rougir non plus tant elles sont excitantes, notamment « Blockchainz » orienté footwork et les accents trap du sombre et psychédélique « Cleaner ». Avec des morceaux qui touchent directement l’auditeur comme « Glass Seagulls », le puissant « Matamata » ou encore la thérapeutique et chargée d’espoir « Night_X », Filastine & Nova balancent une missive contre la xénophobie et un appel au métissage et à l’ouverture du monde comme l’affirme Drapetomania aussi bien musicalement que textuellement.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s