Mozes and the Firstborn – Dadcore

Mozes and the Firstborn fait ses premiers pas en 2013 via le biais d’un premier du même nom. Et très vite, le groupe néerlandais a rapidement su se faire un nom avec leur mélange de grunge et de power-pop qui s’est concrétisé avec un successeur intitulé Great Pile Of Nothing trois années plus tard. Cette année, ils reviennent avec leur troisième effort discographique nommé Dadcore.

Et comme il faut s’y attendre, Mozes and the Firstborn a l’air de se complaire dans leur zone de confort. On en veut pour preuve leur fusion musicale qui fait toujours effet sur des titres à l’image du morceau-titre conviant le groupe together PANGEA mais également « If I », Baldy » et « Sad Supermarket Song » qui ont de quoi ravir les éternels fans de Weezer ou encore de Guided By Voices. Avec l’aide de multiples producteurs dont Chris Coady et Raven Aartsen, le groupe d’Eindhoven sait perfectionner leur son pour plus d’envergure.

Entrecoupés d’interludes, Mozes and the Firstborn sait puiser son inspiration dans les décennies antérieures sans paraître cheesy. Cela donne des moments à l’image de « Blow Up », « We’re All Saints » ainsi que « Amen » qui viendront se mesurer à des moments plus audacieux comme les allures étrangement slacker de « Scotch Tape/Stick With Me » en compagnie de Kelsey Reckling. Il arrive que le groupe sait ralentir le tempo et se faire plus contemplatif avec notamment la ballade de clôture intitulée « Fly Out II » montrant qu’ils ont tout de même un cœur. Avec Dadcore, on prendra plaisir à plonger dans les années 2000 en leur compagnie.

Note: 7.5/10