Gaspard Augé – Escapades

On avait laissé Justice avec un Woman pour le moins convenable il y a quelques années maintenant (chroniqué ici). Le mythique duo ne nous a plus donné de nouvelles suite à cela… jusqu’à ce que la moitié du duo qu’est Gaspard Augé a décidé de se lancer en solo au moment où on l’attendait le moins. Voici venir son premier album nommé Escapades.

Alors, retour aux sources ou virage à 180 degrés ? Je crois que la question elle est vite répondue dès les premières secondes de « Force Majeure » qui aura fait un malheur au printemps dernier. Gaspard Augé trace le sillon de Justice nous rappelant que c’est peut-être lui le cerveau principal du duo (malgré tout le bien que je pense de Xavier de Rosnay) tant on retrouve les lignes de basse discoïdes et cette production grandiloquente qui auront fait la réputation du duo. C’est ce que l’on retrouve également sur les bangers efficaces et cinématographiques que sont « Rocambole », « Pentacle » ou bien même « Hey ! » qui feront un sacré malheur en live et sans masques bien entendu.

Escapades capture l’essence même de Gaspard Augé qui ne laisse pas place à la facilité. Plongeant aussi bien dans la nostalgie que dans le futurisme, des titres efficaces et uniformes que sont « Europa » ou encore « Captain » et « Lacrimosa » suffisent à nous emporter aux côtés des moments plus vrombissants que sont « Casablanca » et « Rêverie » entre autres. Avec cette patte Justice plus que présente mais qui ne fait que rarement défaut, le premier disque de Gaspard Augé saura distiller ses influences de la façon la plus fluide et la plus radicale qui soit.

Note: 8/10