Polo & Pan – Cyclorama

Depuis leurs débuts, Polo & Pan a pris la pente ascendante et est devenu une sorte d’institution electronica ultra-branchée et à la cool. Avec leur premier album Caravelle (chroniqué ici) et une poignée d’EPs qui s’en est suivi, le duo électro français a mis tout le monde d’accord et c’est dur de compter sur une seule doigt de la main une seule story Instagram qui ne contient pas une de leurs chansons, mise à part « Sunset Lover » et « Le temps est bon » (et merde, je les ai dans la tête maintenant…). Mais qu’importe pour eux car ils ne comptent pas changer leurs habitudes car ils récidivent avec leur successeur nommé Cyclorama qui tombe à pic pour cet été bien capricieux.

Bien entendu, Polo & Pan ne change pas sa recette fétiche en emmenant son auditoire du monde faire un voyage dans les quatre coins du monde. Le duo qui a séduit le public de Coachella nous entraîne avec leur electronica voyageuse, chill et ensoleillée qui est reconnaissable entre mille avec des titres tels que l’introduction nommée « Côme » ou encore « Magic », « Requiem » et « Melody » qui restent malgré tout dans la tête.

Cyclorama comptera des titres issus de l’EP Feel Good paru l’an dernier (chroniqué ici) mais il n’empêche que les voix féminines et les mélodies naïves de Polo & Pan restent présents. C’est avec notamment « Oasis » ou bien encore « Artemis » et « Les jolies choses » que le duo français compte sortir du lot mais peut apporter un brin de nouveauté comme sur « Tunnel » conviant le rappeur Channel Tres. On fera l’impasse sur le sample ultra-grillé de « Le grand blond avec une chaussure noire » sur « Bilboquet (Sirba) » mais on appréciera « Ani Kuni » qui est inspiré par une célèbre comptine ceci dit. Une preuve qu’avec Cyclorama, Polo & Pan est égal à eux-mêmes et feront un malheur avec des nouveaux hymnes pour les coins branchés des quatre coins du monde. À retrouver dans vos prochaines stories Instagram.

Note: 7/10