Machinedrum – Psyconia

Du rab de Machinedrum, en veux-tu en voilà ! L’année dernière, le producteur américain avait réussi son tour de force avec son prédécesseur nommé A View Of U (chroniqué ici) en tapant de plus en plus vers la musique urbaine et la jungle. Et bien, voici du rab avec un nouvel EP de sa part nommé Psyconia.

Avec ses six nouveaux titres, Machinedrum prolonge donc le plaisir avec ces beats hyper-énergétiques et excentriques creusant un peu plus le sillon. Psyconia s’ouvre avec le breakbeat jazzy et cadencé de « Only One » conviant la voix somptueuse d’Angela Bess afin de bien poser les bases avec cette mélodie futuriste qui reste sa marque de fabrique avant d’enchaîner avec le plus hip-hop « Stone Age » en compagnie de Deniro Farrar. Travis Stewart renouvelle ses collaborations avec Chrome Sparks pour une alchimie explosive qui rayonne sur « Inner Ear » et Jorge Elbrecht qui ajoute une touche plus « indie » sur « U Just R » avant de récidiver en solo avec les ascensions bass music de « Figueroa » et le final aux frontières de la drum’n’bass et du breakcore avec le plus brut « Stairzzzzz » rappelant aussi bien Squarepusher période Big Loada que Venetian Snares. Donc non, Machinedrum a encore des choses à dire et ce Psyconia en est la preuve.

Note: 7/10