Edgär – Secret

En 2017, nous étions tombés sous le charme d’Edgär avec un premier EP des plus mémorables (chroniqué ici). Le duo composé d’Antoine Brun et de Ronan Mézière nous a offert un mélange de dream-pop et de synthpop cinématographique si original qui continue de nous en mettre plein les oreilles avec l’arrivée de leur premier long-format nommé Secret.

Composé de neuf titres, Edgär creuse le sillon avec leurs ambiances rêveuses et mélancoliques. C’est avec « Nuit » en guise d’introduction que le duo nous enivre avant d’enchaîner avec les somptueux « Réveille-moi » et « Me voudras-tu » avec une dose d’introspection bien envoûtante.

Et on n’est pas au bout de nos surprises car Edgär élargit encore plus son spectre avec entre autres « Dead End » et « Incendies ». Sur Secret, le duo amiénois saura allier harmonies baroques et influences britanniques qui auront fait leur renommée quelques années plus tôt. Et ce ne sont pas « The Lights » et « Secret Blanc » qui dérogent à la règle avec ce premier disque réussi et attachant.

Note: 7/10