Mister Goblin – BUNNY

Alors que revoilà Mister Goblin qui nous joue un mauvais tour. Le musicien de Maryland n’a pas l’intention de raccrocher les gants surtout avec des disques précédents plutôt mémorables. L’ex-Two Inch Astronaut récidive avec un nouvel album nommé BUNNY.

Ici, Mister Goblin emprunte un virage beaucoup plus ténébreux et cela s’entend sur des morceaux beaucoup plus féroces et cathartiques. Le concept de la mort le hante tellement que BUNNY en est devenu le thème central avec entre autres les explosifs « Military Discount » et « Good Son/Bad Seed » qui ouvrent le disque de façon incendiaire. Entre emo et post-hardcore, la voix bien puissante de Sam Woodring résonne pour mieux nous faire frissonner.

Définitivement thérapeutique avec « Holiday World » rappelant le Weezer des débuts mais aussi avec « Over The Moon » et « Safe Words », BUNNY nous interpelle par la puissance des textes et la férocité des arrangements. Mister Goblin n’oublie pas de nous émouvoir comme bon lui semble avec des ballades déchirantes telles que « Temporary Light » avant que Sadie Dupuis ne l’accompagne dans les chœurs avec « Red Box » et « I’m Out » afin de mieux nous émouvoir. Alors que l’on pense qu’il a atteint la sagesse et la lucidité avec le final touchant nommé « One Year Dark » avec cette slide guitar aérienne, Mister Goblin est de nouveau au sommet de son art avec un disque bien plus incisif que son prédécesseur qui s’élève de la masse.

Note: 8/10