Kaytranada – 99.9 %

999

Janet Jackson, Missy Elliott, Common, Snakehips, Disclosure, Teedra Moses, Jill Scott et j’en passe… Tous ces artistes ont vu leur répertoire musical corrigé à la sauce Kaytranada. Plus besoin de présenter son parcours vu que tout le monde le connaît mais le producteur montréalais fait partie de la « génération Soundcloud » et ce depuis maintenant fin 2012 et est devenu un des beatmakers les plus influents de sa génération en produisant pour Mobb Deep, Freddie Gibbs, Katy B entre autres (c’est aussi lui qui a signé la prod de « Girl » de The Internet ou de « Your Girl » de Kali Uchis par exemple). Alors forcément après une poignée d’EPs et un lot innombrable de remixes, son premier album 99.9% était attendu comme le Messie. Et on a bien fait de l’attendre.

Kevin Louis Celestin (son vrai nom), qui avait fait son coming-out il y a peu de temps, a conçu ce premier opus depuis maintenant 2 ans. On avait eu un aperçu avec un titre bien rafraîchissant nommé « Leave Me Alone » avec la très prometteuse Shay Lia, et quel bonheur de la retrouver sur l’opus elle et ses percussions brésiliennes. 99.9% regorge pas mal de guests, à commencer par le batteur Karriem Riggins qui vient asséner ses baguettes sur l’enivrant « Bus Ride » tandis que le duo de jazz canadien BADBADNOTGOOD est convié sur l’ensorcelant « Weight Off ». AlunaGeorge (ou Aluna Francis tout court) et le rappeur GoldLink lâchant un couplet de feu enflamment les pistes sur le discoïde « Together », Vic Mensa reste tête brûlée sur les grosses basses de « Drive Me Crazy » flirtant avec la trap alors qu’Anderson.Paak nous hypnotise sur « Glowed Up ».

Hormis les révélations, on retrouve aussi bien des têtes bien connus comme Phonte, l’ex-Little Brother (et moitié du duo Foreign Exchange), qui nous enjaille sur le dansant « One Too Many » avant de lâcher un couplet bien fiévreux sur la fin, le groupe suédois Little Dragon a le privilège de clôturer 99.9% sur une très bonne note avec « Bullets ». N’oublions pas non plus Syd The Kid du groupe The Internet qui nous envoûte avec le très efficace « You’re The One ». Et puis LA grosse surprise de cet opus, c’est Craig David ! Non, vous ne rêvez pas: Mr. Craig David en personne revient poser sa voix après une traversée du désert plus que douteuse. Et quel plaisir de le retrouver à son meilleur niveau sur le morceau R&B onirique de « Got It Good ». Comme quoi Kaytranada a le don de ramener les artistes en perdition sur une bonne voie.

Il nous balance son mélange de hip-hop, de house, de funk et de disco qui sera à tout jamais sa marque de fabrique. Ce mélange explosif et inimitable se retrouve sur des bangers instrumentaux comme « Track Uno » et son sample résolument vintage, le sample déjanté de « Lite Spots » (le sample original est « Pontos De Luz » de la chanteuse brésilienne Gal Costa. Remerciez moi et Wikipédia. Bisous !) ou encore l’hommage old-school de « Breakdance Lesson n°1 » digne de Flamingosis. Et afin de ne pas lasser son auditeur, il n’hésite pas à changer d’ambiance comme bon lui semble notamment sur les secondes parties de « Track Uno » et de « Glowed Up » ou encore sur « Drive Me Crazy » qui connaît un final plus contemplatif. Quoi qu’il en soit, Kaytranada s’est donné à 99.9 % sur ce premier album bien senti pour être un des albums de cet été. On sent vraiment le fruit du travail de ces deux dernières années et le montréalais a confirmé son statut de super-beatmaker. Et sinon, vous avez joué à son jeu vidéo sur son site ? En y jouant, vous pourrez débloquer un morceau bonus et entre nous, ça serait pas de refus. Longue vie à Kaytranada !

Note: 9/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s