Mourn – Ha, Ha, He.

mourn_-_ha__ha__he_600_600

Avec leur premier album éponyme (chroniqué ici), le quatuor barcelonais très précoce Mourn a percé. Désormais, toutes les oreilles se sont rivées sur la nouvelle recrue du label new-yorkais Captured Tracks mais cela n’empêche pour ces minots (qui possèdent une moyenne d’âge entre 17 et 20 ans, pour rappel) de se reposer sur leurs lauriers. Car à peine le premier album sorti et le petit succès qui va avec, les revoilà gonflés à bloc avec un second album Ha, Ha, He. qui a bien failli ne pas voir le jour.

Carla Peréz Vas, Jazz Rodriguez Bueno, Leia Rodriguez (la plus jeune du quatuor) et Antonio Postius ont eu des ennuis administratifs avec leur ancien label espagnols Sones qui détenait une grosse partie des droits du quatuor. Ceci a donc retardé la sortie de ce second album, prévu quelques mois plus tôt. Mais l’essentiel n’est pas là, concentrons-nous plutôt sur la musique. Mourn a-t-il évolué depuis la dernière fois ? C’est ce que nous allons voir. Dès l’introduction instrumentale « Flee » résolument noisy, on est ravi de voir que les catalans ont toujours la gnaque et marchent toujours sur leurs principales influences qui ont fait leur nom (PJ Harvey, Sleater-Kinney, Ramones…).

Carla se débrouille parfaitement bien au micro et les compositions sont plus peaufinées, à l’image d' »Evil Dead », « Brother Brother », « The Unexpected » et autres « Storyteller » remarquable pour sa montée en puissance mémorable. Mourn fait preuve de plus de professionnalisme, c’est certain. Qu’il est bon aussi de se défouler sur les morceaux énergiques de « Gertrudis, Get Through This ! » (un futur hymne qui fera un bordel dans les festivals), de « President Bullshit » (hasta siempre camarade…) ou encore du totalement enragé et dissonant « Irrational Friend ».

Le dernier titre solennel « Fry Me » en dit long sur les nouvelles perspectives musicales pour Mourn car on sent une certaine spontanéité et une meilleure maîtrise mélodique. Ha, Ha, He. est plus court que son prédécesseur mais il permet de voir le groupe barcelonais sous un autre visage. Ils ont beau avoir moins de 20 ans et l’esprit coincé dans les 90’s mais font preuve d’une grande maturité, ce qui est important à souligner.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s