Band of Horses – Why Are You Ok

bohcover

Avec Band Of Horses, il suffisait d’un grand chef-d’oeuvre nommé Everything All The Time en 2006 pour classer le groupe parmi les formations indie rock les plus prometteurs. Mais suite à cela, vient la dégringolade avec les albums suivants qui sentaient le manque d’inspiration jusqu’à la sacrée grosse bouse que fut Mirage Rock en 2012. Mais bon après chaque catastrophe revient quand même l’accalmie, et ce cinquième album Why Are You Ok ne déroge pas à la règle.

Afin de redorer le blason et de raviver un peu la flamme d’antan, Ben Bridwell et sa troupe a décidé de faire appel à des figures de proue: Jason Lytle du légendaire groupe Grandaddy et Rick Rubin tous deux à la production. Serait-ce pour palier le départ de Mat Brooke parti depuis 2007 ? C’est ce que nous allons voir avec Why Are You Ok. Le premier titre « Dull Times/Full Moon » durant sept minutes est divisé en deux parties: une première partie planante et une seconde partie plus intense et plus rock. Il n’y a pas de doutes, Band of Horses est de retour et a définitivement abandonné ses aspirations mainstream pour de bon.

Le groupe de Seattle enchaîne sans équivoque des titres pop bien énergiques comme « Solemn Oath » ainsi que « In A Drawer » avec la participation de J Mascis avec la touche Grandaddyesque qui va avec (car la patte de Jason Lytle se fait bien sentir ici) à d’autres plus rock comme l’entraînant « Casual Party ». Et même si ils n’ont pas encore abandonné leurs inspirations country comme le bien-nommé « Country Teen » et « Throw My Mess », on ne peut pas trop leur en vouloir surtout avec des ballades envoûtantes comme « Hag », « Lying Under Oak », « Whatever, Wherever » (aucun lien avec le tube de Shakira, sorry) sans oublier la conclusion mélancolique nommée « Even Still » qui clot cette messe sur une note plutôt satisfaisante.

Le mauvais souvenir de Mirage Rock s’est évaporé avec ce Why Are You Ok plutôt de bonne facture. Ben Bridwell a repris du poil de la bête au niveau du songwriting et ça fait bien plaisir de l’entendre à son meilleur niveau. Mais je vais faire mon difficile à nouveau en soulignant que le résultat n’est pas du tout à la hauteur de leur classique Everything All The Time car certains morceaux de l’opus manquent plutôt de cohésion. Toutefois, on peut aussi saluer le travail titanesque de Jason Lytle qui a su remettre sur les rails Band of Horses. La prochaine fois sera la bonne, ok ?

Note: 7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s