Various Artists – Antilles Chéries

x510_antilles_cheries.jpg.pagespeed.ic.0Qc496A0r8

Vous savez ce que fait Emile Omar en dehors d’être programmateur à Radio Nova et d’organiser les soirées Tropical Discoteq ? Et bien, il est fondateur du label Fanon Records et déniche .des valeurs musicales hyper rares venant des quatre coins du globe, un peu comme Gilles Peterson. Ici, il s’attaque au meilleur de la musique antillaise sur une nouvelle compilation intitulée Antilles Chéries.

Ici, la Martinique, la Guadeloupe, Haïti et la Dominique sont mises à l’honneur de cette compilation résolument tropicale. Prêts pour une bonne heure de zouk, de konpa et de cadence ? Et bien, c’est parti et c’est le chanteur et musicien martiniquais Simon Jurad qui lance les hostilités avec son classique indémodable « Si Bon Di Don », suivi de très près par les fiévreux « Cali La Mandé Roussé » de l’Haïtien Jean Similien alias Toto Necessité, « La Vie Musique » du Dominicain Anthony Gussie plus connu sous le nom de Black Affairs sans oublier l’indétrônable « Banzai » du duo gualdoupéen Experience 7 que vous entendez régulièrement sur Radio Nova.

Ces douze titres aussi bien rares que connus permettent de nous plonger pendant l’apogée de la musique antillaise de ces dernières décennies de la façon la plus abordable qui soit. D’ailleurs, la pièce centrale de cette compilation se nomme « Palé Créole » de Rodrigue Milien et Blagueur durant 15 minutes et définit elle-même l’essence de la musique troubadour et konpa. Effet hypnotique garanti, on voit même pas le temps passer. A l’inverse, des titres plus festifs venant tout droit de la Martinique comme « Money First » de Selecta Martinique et « Déposez les armes » de Vikings Martinique vont droit au but. Et c’est un peu grâce à cette compilation que j’ai enfin compris la différence entre kokoye (noix de coco) et koko (chatte) sur « Kokoyé » de Combo Creole. Ah là là, le créole, ce dialecte tellement complexe. Puis au final, on s’en fout un tout petit peu, non ? Vu que c’est la musique qui compte au final mais je dis ça, je dis rien…

Antilles Chéries définit l’essence et les origines de la musique des Caraïbes comme le veut cette nouvelle compilation. Voici douze excellents titres à (re)découvrir pour danser tout l’été, du zouk à la cadence. Palé créole ou palé français ?

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s