Batuk – Música da Terra

Batuk-Musica-Da-Terra

Au risque de me répéter mais la musique sud-africaine regorge de nombreuses pépites. On a vu ça avec feu Tumi & The Volume, Die Antwoord, Fantasma (chronique ici) ou plus récemment le gqom d’Okzharp (chronique ici) et ça n’est pas près de s’arrêter avec la nouvelle sensation nommée Batuk. Composé de Spoek Mathambo, d’Aero Manyelo et de la chanteuse/rappeuse Manteiga, le trio a déjà fait ses preuves avec un premier EP endiablé nommé Daniel et passe à l’étape de la confirmation avec leur premier album Música da Terra.

La recette efficace que fait la réputation de Batuk, c’est une afro-house bien endiablée et colorée avec quelques soupçons de deep-house, de kuduro, de zouk et des sonorités afro traditionnelles comme le kwaito pour un contenu brillant de mille feux. N’essayez pas de résister aux bombes soniques survoltées et tribales de « Força Força », « Daniel » et autres « Vida » qui vous traîneront à coup sûr sur le chemin du dancefloor, ça ne sert à rien. Vous serez rapidement accros, je vous l’avertis.

Música da Terra est un album où différentes cultures afro se rencontrent pour un résultat plus qu’explosif. Ainsi, plusieurs invités viennent se greffer comme Grupo Zore et Grupo Makarita venus tout droit de Mozambique, Annet Nandujja, Giovanni Kiyingi et Nilotica venus de l’Ouganda. On y croise même du Cap-Vert avec Manteiga qui est la voix officielle de Batuk et qui nous enjaille avec son flow dévastateur sur la majorité des titres, tout comme la présence récurrente de la chanteuse Nandi Ndlovu sur la house abstraite de « Call Me Naughty » ainsi que « Reya Congo ». Le rappeur inconnu Lebon vient même poser un couplet en créole, français et lingala sur le divertissant « Ultima Movement ». Si l’heure est à la fête musicalement parlant, les textes le sont moins. Dénonçant à la fois le harcèlement de rue sur « Puta », des enfants-soldats sur « Gira » et de la jeunesse africaine, ceci prouve que Batuk reste engagé malgré leur musique explosive à l’énergie contagieuse.

Puisqu’on est bien préparés pour ces deux mois estivales, je vous recommande de rajouter Música da Terra dans votre playlist de cet été. Batuk frappe fort car il arrive à tisser de nombreux liens entre les différentes cultures pour libérer de nombreux esprits. Un premier disque bien coloré et exotique comme on aime.

Note: 8/10

Retrouvez Batuk sur FacebookSoundcloud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s