Yung – A Youthful Dream

a1241541450_10

Fanas de The Remplacements et de feu Jay Reatard, vous avez surement du jeter un coup d’œil sur la révélation danoise de l’année qu’est Yung. Mené par le frontman de 21 ans Mikkel Holm Silkjær (qui reste un punker malgré le refus et le déni de son père aussi musicien), le quatuor avait publié des morceaux et EPs autoproduits de bonne qualité. Il aura fallu attendre juin 2016 pour la parution d’un premier album plutôt de bonne qualité intitulé A Youthful Dream.

Comme je le disais, les influences de The Remplacements et de feu Jay Reatard se font clairement ressentir à travers ce premier opus mais pas que. Certes, on retrouve le son pop-punk revival expéditif qui a fait leur mini-réputation comme « The Hatch », « A Mortal Sin » ou encore « Uncombed Hair ». La voix de Mikkel Holm Silkjær se conjugue aux riffs de guitare acérés et à une section rythmique bien solide et punchy comme il se doit et passe sans problème l’épreuve du temps.

Yung sait se faire également plus soft et c’est justement ça la vraie surprise de A Youthful Dream. Les danois vpeuvent emprunter gentiment des sonorités Britpop comme sur l’acoustique « Morning View » que n’aurait pas renié Supergrass tandis que les aériens « A Bleak Incident » et « The Child » (bien vu l’apparition des cuivres et du piano, ceci dit) se veulent laidback et pourrait faire pâlir de jalousie un certain Adam Granduciel et la bande de J Mascis et Lou Barlow compris. Bien entendu, le groupe dresse un portrait de la jeunesse danoise qui cherche à tout prix à s’évader et à tracer leur chemin à travers des brûlots comme « Commercial », « Pills » et « Blanket » comptant au passage la meilleure prestation vocale de Mikkel Holm Silkjær. Mais là où Yung brille, c’est à travers le morceau éponyme où ils laissent mûrir leur composition afin de nous captiver efficacement.

Iceage n’a qu’à bien se tenir car Yung vient de signer un premier album fracassant et sincère qu’est A Youthful Dream. Le groupe danois s’adresse non seulement à la jeunesse danoise mais à tous les auditeurs qui souhaitent s’évader et réaliser leurs propres rêves, un peu comme leurs cousins américains Cloud Nothings et Wavves en quelques sortes.

Note: 8.5/10

Retrouvez Yung sur Facebook / Twitter / Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s