Angry Angles – Angry Angles

6763fe6f

Nota bene: Cette chronique a été rédigée en mai/juin 2016 mais n’a jamais été publiée. Elle a été mise à jour en janvier 2017. Et le fait qu’elle soit publiée le jour de l’anniversaire de Jay Reatard est tout simplement un hasard. Ou pas…

Ça fait maintenant 6 ans que Jay Reatard nous a quittés. Si vous ne le connaissez pas encore (franchement, je ne vous applaudis pas), il a été l’un des héritiers du garage-rock lo-fi venu de Memphis et avait publié deux albums estampillés classique: Blood Visions en 2006 et Watch Me Fall en 2009. Mais ce que l’on savait moins, avant d’officier dans les groupes The Reatards et Lost Sounds, c’est qu’il avait formé un duo nommé Angry Angles avec sa copine blonde de l’époque Alix Brown. Ceci a duré de 2004 à 2006.

Le mystère autour de Jay Reatard se dissipe petit à petit surtout lorsque l’on écoute le seul et unique album d’Angry Angles. Et autant vous dire que le duo n’était pas là pour plaisanter avec ces 17 titres garage-punk bien enflammés comme les deux versions de « Things Are Moving », « Blood Visions » ou encore « Death Is Forming » qui deviendront des morceaux solo de notre regretté artiste mais avec la touche charmante d’Alix Brown en plus. On se rend compte de l’incroyable alchimie que possédait les deux anciens tourtereaux qui fait toujours des étincelles notamment sur « Apparent-Transparent » et « She’s Dead ».

Les éternels fans inconditionnels de Jay Reatard qui ont suivi toute sa trajectoire ont eu le bonheur de redécouvrir des reprises comme celle de Devo qu’est « Blockhead », Wire sur « The 15th », The Urinals sur « Black Hole » ainsi que The Oblivians (dont le membre du groupe Greg Oblivian est le mentor de Jay justement) sur « Memphis Creep ». Mais pour ce qui est de la rareté, il faudra se pencher sur les derniers morceaux de l’album avec des titres explosifs ne dépassant jamais les 2 minutes comme « You Lied », « All The Same » et « Can’t Do It Anymore ».

Il y a sans doute une raison pour laquelle la musique d’Angry Angles n’a jamais vu le jour. Peut-être parce que Jay Reatard s’y opposait à la sortie de ses sessions d’enregistrement mais le mystère reste entier. Pour être honnête, je suis partagé sur la sortie de cet unique opus. Autant, je me réjouis d’en apprendre un peu plus sur ce musicien talentueux mais autant, je ne suis pas sur que ce soit son souhait de voir ses enregistrements commercialisés au grand jour. Mais toujours est-il qu’on en apprend un peu plus sur le légendaire musicien de Memphis chaque jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s