Fred Thomas – Changer

a1988135476_10

Grâce au succès de son album All Are Saved en 2015, Fred Thomas a acquiert une certaine indépendance et notoriété lui permettant de se détacher de son groupe Saturday Looks Good To Me. Il a pu quitter son job de merde, s’est marié et a pu déménager d’Ann Arbor pour aller migrer jusqu’à Vancouver afin de se concentrer sur sa passion primaire: la musique. Deux ans après ce changement bien revigorant, il nous revient en pleine forme avec le bien-nommé Changer.

Est-ce la suite logique de All Are Saved ? Et bien oui et non. Certes, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait son succès, c’est-à-dire un flow mi-chanté mi-parlé et des compositions qui dépotent mais cette fois-ci, il pousse l’expérience encore plus loin. Ici, il prend le temps de réfléchir sur les décisions drastiques qu’il a prises à travers des textes éloquents comme le riff de guitare binaire des très rythmés « Misremembered » (avec la participation d’Anna Burch aux chœurs) et « Brickwall » qui parle des amis perdus de vue ou encore le folk-rock évasif de « Reactionary ».

En faisant preuve d’auto-dérision sur le duo guitare électrique/synthés sur « Open Letter To Forever » où il ressasse toutes ses opportunités manqués ou preuve de tendresse et de nostalgie sur « August Rats, Young Sociopaths », le musicien regarde derrière lui et fait une analyse de sa propre vie en musique. A travers des morceaux instrumentaux comme le dramatique « There Is No Need To Participate » et d’autres plus électroniques comme « Infuriated » qui est la suite logique de « Echolocation » ainsi que « Oval Beach », on assiste à quelques flashbacks personnels du musicien durant lesquels on peut s’imaginer pas mal de dénouements. Il n’hésite pas non plus à insister sur le drama dans ses compositions comme sur le furieux « Voiceover » lorsque les cuivres retentissent par exemple ou sur la conclusion électro-rock touchante de « Mallwalkers ».

A travers ce nouvel opus, Fred Thomas nous démontre que le changement est nécessaire mais qu’il faut s’attendre à énormément de bouleversements. Changer est une autobiographie musicale passionnante ne manquant jamais d’humour et de compassion faisant ressortir tout le génie du membre de Saturday Looks Good To Me.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s