Froth – Outside (Briefly)

Froth est assurément le secret le mieux gardé de la scène indie californienne. On a souvent tendance à passer à côté du quatuor et pourtant, leurs deux premiers albums – Pattern en 2014 et Bleak en 2015 – sont tout bonnement immanquables tant ils convoquent les spectres de DIIV, Brian Jonestown Massacre et autres Nothing. On parie qu’ils vont enfin connaître l’ascension avec leur troisième opus Outside (Briefly) ?

Les quatre californiens qui ont fait les premières parties de Pond, Tamaryn et Craft Spells dégainent leur gros son allant du shoegaze au krautrock, en passant par la pop psychédélique et la noise-pop avec des compositions hypnotiques comme « Contact », « Shut The Windows » et « Sensitive Girl ». Outside (Briefly) est un festival émotionnel où l’on passe du calme à la tempête en moins de deux avec les morceaux shoegaze agressifs « Passing Things » et « Romantic Distractions » contrastant avec la ballade disordue et reverb de « Petals ».

Ce troisième opus permet de montrer que Froth sait maîtriser ses influences comme personne sur des monuments tels que « Shatter » ainsi que les plus contemplatifs et rêveurs « Show A Flower A Candle And It Will Grow » interprété par le batteur Cameron Allen et « Briefly » qui valent définitivement le détour. Le groupe de Los Angeles nous a concocté un Outside (Briefly) sublime et cohérent, étonnant pour ses sonorités diversifiées.

Note: 8.5/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:3zenNrheI8eR1GZXduB9y3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s