Oh Sees – Orc

Jamais à court d’inspiration, Thee Oh Sees reviennent faire du boucan tout comme Ty Segall chaque année. On avait donc laissé le groupe californien avec deux albums l’année dernière (A Weird Exits et A Weird Entrances) mais qu’est-ce qu’ils nous mijotent encore cette année ? Et bien un nouveau disque nommé Orc sous un nouveau nom: Oh Sees.

Donc oui, John Dwyer et ses compères ont beau laissé tomber le « Thee » mais jamais l’énergie et la gnaque de leur garage-rock psychédélique bien furieux. Et ça commence très fort avec les riffs acides de « The Static God » et pas le temps de niaiser avec eux. On reprend là où ils se sont arrêtés avec A Weird Exits et continue leurs expérimentations avec le krautrock « Nite Expo » et « Keys to the Castle » où on se laisse hypnotiser pendant 8 minutes avec une première partie agitée et une seconde partie plus instrumentale et plus planante.

Mis à côté, ils nous ressortent leur cargaison bien heavy habituelle mais toujours efficace avec les accents stoner psychédélique de « Animated Violence » flirtant avec le doom ou dans une autre mesure « Drowned Beast » plus nuancé avec ses passages instrumentaux incandescents et ses passages chantés plus calmes avec un John Dwyer étrangement attachant et chaleureux. La plupart du temps, Oh Sees ouvre grand la porte à d’autres styles musicaux avec de la pop psychédélique sur « Cadaver Dog » contenant une orgue bien imposante ou encore du krautrock pur et dur sur les instrumentaux « Paranoise » qui se finit bien trop abruptement et « Cooling Tower » au groove impeccable. Et comme ils sont désormais accompagnés de deux batteurs, on aura droit à un petit solo de batterie en plein milieu de la conclusion instrumentale « Raw Optics ».

Bref, John Dwyer et ses acolytes continuent d’expérimenter et le font toujours aussi bien. Orc se veut être un croisement entre Damaged Bug (side-project de John Dwyer justement) avec la musique bien furibarde et détraquée de nos californiens préférés avec une puissance instrumentale jamais infaillible. Il en faut de tout pour humilier la concurrence une énième fois et ils continueront de le faire impeccablement car en novembre prochain, ils reviendront une nouvelle fois avec un nouveau groupe: OCS. Oui, ça ne s’invente pas.

Note: 7.5/10

https://open.spotify.com/embed/album/6UqkJtjad0HIClK1ndqCsd

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s