Hercules and Love Affair – Omnion

On avait laissé Hercules and Love Affair avec un troisième album The Feist of Broken Heart en 2014 avec en prime le tube qui nous a fait gigoter dans tous les sens « That’s Not Me ». Toujours dans le rythme d’un album tous les trois ans, le groupe du DJ américano-belge Andy Butler continue de faire fureur et n’a pas l’intention de faire descendre la température surtout avec le nouvel opus nommé Omnion qui vient jouer les prolongations estivales.

Pour chaque album de Hercules and Love Affair, il y a toujours un gratin d’invités et Omnion ne dérogera pas à la règle dessus. C’est d’ailleurs la diva de l’indie rock (et actrice à ses heures perdues) Sharon van Etten qui ouvre le bal avec un « Omnion » bien rutilant. Très vite, on retrouve la house vintage saupoudrée de synthpop des années 1980 mais jamais ringarde d’Andy Butler toujours aussi infectieuse avec des bangers irrésistibles comme « Controller » avec Faris Badwan de The Horrors (il brillera plus sur l’ambient futuriste « Through Your Atmosphere »), « Rejoice » et « Wildchild » conviant à deux reprises la chanteuse Rouge Mary.

On retrouve également trois fois notre Gustaph fétiche sur le synthpop joueur et lascif « Lies », l’entêtant « My Curse and Cure » ainsi que le final planant nommé « Epilogue » mais aussi d’autres bonnes surprises comme le groupe indie rock libanais Mashrou’ Leila qui intervient sur le très bon « Are You Still Certain ? » et le groupe house Sísi Ey sur « Running ». Au milieu de ce festival de guests, Andy Butler a également pris le temps de poser sa voix sur le seul titre solo qu’est « Fools Wear Crowns » pour la première fois de sa carrière, et autant vous dire qu’il gère plutôt bien. Quoi de mieux pour faire un bon cocktail de house à l’ancienne sans jamais tomber dans la ringardise ?

Même si on n’atteint pas les sommets du premier album, Omnion est tout simplement un quatrième régal auditif tant il viendra ambiancer notre fin d’été. Hercules and Love Affair trouve toujours la bonne recette pour nous balancer onze nouveaux hymnes punchy sentant la joie de vivre et la libération malgré les temps durs. Que demande le peuple ?

Note: 8.5/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:0dhWdoFP6zgSavj2jcNCr3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s