Poldoore – Mosaic

Poldoore avait connu la consécration avec son premier album The Day Off en 2014 suite à ses nombreux remixes et ses 220 millions de streams accumulés depuis 2013. De son vrai nom Thomas Schillebeeckx, le producteur belge est du genre à mêler différents samples de différentes époques grâce à une musique survitaminée et colorée. Et c’est dans ce sens qu’il continue avec son quatrième album le bien nommé Mosaic.

On retrouve donc sa marque fétiche à travers ces treize compositions à mi-chemin entre future beats et hip-hop survolté pour cinquante minutes de bonheur instantané. Poldoore nous concocte ainsi des beats aiguisés sous un nuage de rythmiques électro-funk allant de la cuivrée « Just Like A Melody » à « When It’s Gone » en passant par le métissage entre tradition et modernité qui fait effet sur « In Every Way », « Can’t Love You More » ou bien même sur les arrangements de cordes qui font effet sur « Walking Through A Sunlit Forest » et j’en passe.

Entre moments R&B digne des années 1990 avec « A Brand New Day » en compagnie de A.S.M. et Balkan Bump et autres plus intrigants avec « Solace », « Ghetto Child » conviant Awon et EME ou bien même « No Need To Worry », Poldoore explore l’étendard de son talent. S’achevant sur le majestueux « Melatonin », le titre de l’album est bien trouvé car le belge nous propose une mosaïque d’influences du passé et du présent qui se distillent parfaitement. A écouter après que l’orage soit passé.

Note: 7.5/10