Sweet Williams – Where Does The Time Come From

On n’entend pas souvent parler de Sweet Williams mais ils tracent leur route sereinement. Le groupe britannique avait publié deux albums dont le dernier Please Let Me Sleep On Your Tonight paru il y a maintenant trois années de cela faisant entrevoir un son plus organique. La mystérieuse formation effectue son retour avec leur successeur intitulé Where Does The Time Come From.

Avec cette question philosophique dont on ne saura probablement jamais la réponse, Sweet Williams continue leurs excursions post-punk de façon ingénieuse. Le groupe mené par le guitariste Thomas House pousse le bouchon à travers des compositions plus viscérales qu’à l’accoutumée avec entre autres « Stop It I’m Killing You » en guise d’introduction mais également les riffs cycliques comme « Fifties » avec sa pause en plein milieu inattendue et « RF » qui ont de quoi nous hypnotiser comme il se doit.

Au milieu de ces moments riches en tension comme « Stunt Freeze » ou les lourdes distorsions de « Ride A Golden Snail » et « Two Golden Sisters », Sweet Williams nous fournit quelques surprises avec les contrées étonnamment bluesy de « Very Long Division ». Le groupe britannique ne baisse jamais la tension tout au long de ce Where Does The Time Come From qui fournit des compositions pointues et agressives comme on en fait et c’est sans compter sur le songwriting toujours aussi précis de Thomas House.

Note: 8/10