Foxes In Fiction – Trillium Killer

Cinq longues années se sont écoulées depuis que Foxes In Fiction avait publié son second album. Depuis, le musicien originaire de Toronto et basé à Brooklyn est porté disparu sans que l’on s’aperçoive réellement. Mais trêve de patience, Warren Hildebrand revient nous envoûter avec son troisième album intitulé Trillium Killer.

En dix compositions, Foxes In Fiction nous entraîne dans un univers onirique propre à lui. S’ouvrant sur un « Ontario Sunshine », le musicien  privilégie la sensibilité et les arrangements lumineux tout au long de ce Trillium Killer. Il suffit de fermer les yeux et de se laisser emporter par tant de beauté qui habille des titres cristallins comme « A Softer World » qui suit mais également  « Extinguisher » et « Say Yes To Violence » par exemple.

Durant ces cinq années, on sent que Foxes In Fiction avait connu une véritable traversée du désert et cela s’entend sur des morceaux plus que touchants comme « Rush to Spark » et « Antibody » faisant état de son anxiété actuelle. Le musicien est bien entouré d’Emily Reo, Emily Yacina ou encore d’Eric Littman et Oliver Hill et arrive à en ressortir une symphonie baroque et audacieuse qui habille l’ambitieux « Summer Of The Gun » ou bien même la conclusion nommée « Second Chances / Vantablack ». Avec Trillium Killer, Warren Hildebrand effectue un retour en grâce avec ce troisième opus épique et incroyablement touchant.

Note: 9/10