Jumo – Et le vent ?

Jumo s’est fait attendre de longue durée et on n’est pas déçu. Depuis la parution de son premier titre « Aléa », Clément Leveau, de son vrai nom, a de suite fait parler de lui pour sa musique cinématographique et intransigeante. Après une poignée d’EPs et de collaborations en tous genres, celui qui deviendra la moitié du duo Hier Soir présente enfin son premier disque intitulé Et le vent ?

Bien évidemment, tout au long de ces quinze morceaux, on retrouve tout l’univers musical qui a fait toute la force de Jumo de ces dernières années. Une production electronica sophistiquée et cinématographique qui est caractérisée sur des titres cérébraux à l’image de l’introduction qui donne nom à l’album mais également « Les autres » et « L’exode » sans oublier l’hypnotique « Idem » aussi bien dansant que labyrinthique.

Au milieu des titres implacables à l’image de « Normal », « Sans A Coup » et « Minuit », Jumo n’hésite pas à présenter son carnet d’adresses prestigieux qui colle parfaitement à cet univers si marquant. On pourra citer son groupe Hier Soir sur la pop hypnotique de « Hope » mais également des invités venus de tous horizons comme le rappeur Hyacinthe qui reste dans sa zone de confort sur « Première Vie » ainsi que la chanteuse-rappeuse Oré sur le vertigineux « Une Belle Personne ». Et le vent ? comprend également d’autres titres plus éloquents comme Léonie Pernet sur « Steve », Awir Léon, collègue de label, sur « Walk » tout comme la sensation Pénélope Antena qui viendra clôturer la cérémonie avec le renversant « Holy ». Tout ceci se retrouve sur le premier disque de Jumo qui va au-delà de la musique mais comme un projet audiovisuel sombre et arty des plus originaux.

Note: 8/10