Told Slant – Point The Flashlight and Walk

En l’espace de deux disques, Told Slant a bâti sa réputation de façon sereine. On avait laissé le groupe de Brooklyn avec un Going By des plus touchants il y a quatre années de cela et on ne s’est jamais vraiment remis de la beauté de cet œuvre. En cette chaotique année, Felix Walworth et sa bande ajoutent un peu de paix avec leur successeur intitulé Point The Flashlight and Walk.

Une fois de plus, on plonge dans la psychologie tourmentée de Felix Walworth qui est en quête de bon sens. Tout au long de ces douze sublimes morceaux à mi-chemin entre sadcore, indie folk et bedroom-pop, Told Slant continue de nous émouvoir à travers des textes si personnels reflétant la dépression et les éternels combats intérieurs pesant sur le moral. On en veut pour preuve l’introductif « Meet You In The City » où la voix presque larmoyante de Felix Walworth nous fait frémir tout comme « Flashlight On » et « Run Around The School ».

Effectivement, tout n’est pas rose au programme de Point The Flashlight and View. Told Slant tente de chasser du mieux qu’il peut les vilains nuages qui règnent au dessus de leurs têtes avec « Family Still », « No Backpack » ou bien encore « Fog On The Glass ». Le groupe de Brooklyn prend une dimension universelle par rapport au contexte actuel bien lourd et pesant sur le monde et notre environnement qu’il est nécessaire parfois de tout évacuer comme l’affirme des touchantes ballades à l’image de « Moon and Sea » et de « From The Roofbeams ». Le troisième disque du combo de Felix Walworth réussit à nous émouvoir tant ils arrivent à répondre à des sentiments les plus complexes sans fioritures.

Note: 9/10