Tashaki Miyaki – Castaway

Quelques années plus tôt, un nouveau groupe venu de Los Angeles a débarqué sur la sphère dream-pop. Il s’agissait de Tashaki Miyaki qui a réussi à se faire un nom avec un premier disque envoûtant bien nommé A Dream repoussant les codes de cette musique. Quatre années plus tard, les voici de retour avec leur successeur intitulé Castaway.

Paige Stark (chant, batterie), Luke Paquin (guitare) et Sandi Newton (basse, chœurs) passent la seconde avec ces influences allant de Mazzy Star à Lush en passant par The Jesus & Mary Chain. Castaway débute avec des titres doucereux et atmosphériques que sont le morceau-titre qui ouvre le bal de façon élégante mais également « Help Me » et « Comedown » mettant en avant l’interprétation feutrée de Paige Stark comme il se doit.

Tashaki Miyaki nous ramène dans les années 1960 avec cette vibe rétro qui lui sied à merveille. C’est notamment le cas pour la triptyque étincelante « Baby Don’t », « I Feel Fine » et « U » qui saura nous ensorceler infiniment tant le trio californien aura de quoi convoquer les spectres de The Byrds et de The Mamas & The Papas par moments. Même si l’influence de Mazzy Star reste encore palpable notamment sur « Wasting Time » et sur « Forget Me », il n’empêche que Paige Stark et ses compères nous envoûtent avec leurs compositions atmosphériques qui atteignent le sommet avec « Good Times » ensorcelant. Tashaki Miyaki passe l’épreuve de la confirmation avec ce second disque rêveur et rétro du plus bel effet.

Note: 8.5/10