Pacôme Genty – Debut Album

On se souviendra longtemps des formations telles qu’Erevan Tusk et Rrose Tacet qui auront quelque peu marqué la scène musicale. Après avoir fait également ses armes auprès d’Arman Méliès (tête pensante des deux formations au juste), il est temps que Pacôme Genty se lance en solo et ira nous prendre de court avec son premier album sobrement intitulé Debut Album.

Nous voilà plongés dans un monde introspectif et sensible où les influences indie pop et dream-pop psychédélique se font carrément entendre. Entre minimalisme et mélancolie, Pacôme Genty dessine des paysages si somptueux à travers des titres aériens et savamment arrangés tels que « Would You » rappelant aussi bien la grâce de Sparklehorse que celle de Young Marble Giants tout comme sur « Doorman » et « Still Hills ». Nous voilà propulsés dans une nouvelle sphère en sa compagnie et on ne va pas s’en plaindre.

Alternant la langue de Molière sur « Uniformes » et la langue de Sheakspeare sur « Fold Me » et sur « Lighthouse », Pacôme Genty étonne pour sa pop stratosphérique qui arrive à nous déconnecter du quotidien. Debut Album établit parfaitement la synthèse musicale qui l’aura parfaitement façonné et que l’on retrouve sur « Homemade » et sur la conclusion élégante du nom de « So Much So Little » montrant tout le talent si précieux de notre hôte.

Note: 8/10