Territory – Protocol

En 2019, Territory était sorti des sentiers battus avec un premier EP définitivement mémorable du nom de Times, New Romance. Dès lors, le quatuor indie rock français a su attirer son attention avec leurs sens de la mélodie infaillible et des compositions percutantes leur ayant permis d’accéder à un nouveau statut. Passeront-ils le stade de la confirmation avec leur premier long-format nommé Protocol.

Très bite, Territory repart en terrains connus avec cette fusion entre Red House Painters et Gang of Four en passant par la ferveur de Kim Gordon et la sensibilité du regretté Elliott Smith. C’est du moins ce que l’on ressent sur ces onze compositions à l’esthétique redoutablement 90’s ayant une dimension intemporelle dont « Brain » qui ouvre le disque sur une bonne note avant d’enchaîner sur les efficaces « Satisfied » et « Caroline » toutes guitares dehors.

Allant droit au but, Territory impressionne pour son panel d’influences allant du post-punk rutilant sur « Decide » au shoegaze romantique et dense sur « Caroline ». En ouvrant l’éventail des influences musicales sur les sombres et oppressants « Myers », « Trigger » et « Under Another Sky », le quatuor français nous offre un disque intense et clair-obscur faisant entrevoir les ambitions musicales d’une des formations les plus prometteuses de l’Hexagone. À ne louper sous aucun prétexte.

Note: 8.5/10