Pongo – Sakidila

Depuis que l’on a découvert Pongo en 2018 avec son premier EP nommé Baia (chroniqué ici), on a suivi avec attention le parcours de l’autoproclamée reine du kuduro. En effet, elle a enflammé les dancefloors du monde entier avec cette énergie communicative et presque surnaturelle sans oublier son côté engagé pour renforcer le tout pendant toutes ces années. En ce printemps, elle présente enfin son premier album tant attendu du nom de Sakidila.

On avait plus que hâte de savoir si Pongo allait encore une fois transposer cette énergie live sur disque. Il suffit d’appuyer sur la touche Play pour savoir et on réalise que c’est encore le cas. Les premiers titres préchauffent quelque peu la salle avec ces influences plus afrobeats que Pongo saura incorporer avec tant de facilité sur « Hey Linda » et « Doudou ». Ravi de retrouver la sublime « Kuzola » qui reste toujours aussi charmant à l’écoute avec son gimmick synthétique entêtant. On ira déceler un petit clin d’œil à la concurrence nigériane actuelle (Wizkid, Burna Boy, Rema…) sur « So Amor » et « Vida » même si on se posait la question si elle allait tourner le dos à son style habituel.

Fort heureusement, la seconde partie repart en terrains connus avec des bangers engagés mais explosifs qui sont à la hauteur de la réputation de Pongo. Impossible de ne pas bouger aux sons fiévreux de « Começa », « Amaduro » ou de « Wegue Wegue » où l’énergie viscérale est à son maximum. La reine du kuduro réclame son trône et le reprend avec facilité surtout avec l’incroyable final nommé « Goolo » qui affole les BPM prouvant que Sakidila est un disque à faire tourner lors de la saison estivale à venir. Enfin si le soleil et les températures seront au rendez-vous cette fois-ci.

Note: 8.5/10