My Baby – Sake Sake Sake

En l’espace de quatre albums, My Baby continue de faire son nid. Le trio originaire d’Amsterdam a réussi à faire parler leur originalité avec une fusion musicale détonnante qui continue de faire mouche avec leur successeur qui s’intitule Sake Sake Sake.

À travers ces treize nouveaux titres, My Baby continue de creuser le sillon de leur musique hypnotique et fascinante. On se familiarise avec l’interprétation forte en caractères de Cato van Dyck qui fait des étincelles à travers des moments percutants tels que « a dream i dream » qui ouvre le disque mais également « gasoline » et « cry baby » qui sont de monuments de pop groovy rétro-futuriste et mutante.

Soutenue par des arrangements colorés et hétéroclites de Joosy Van Dyck et de Daniel de Vries ainsi que par la production précise de 22Ghosts, Sake Sake Sake aura de quoi nous mettre plein les oreilles. Que ce soit sur « fixed / broken » ou bien également sur « everybody scream » et sur « it’s a setup », My Baby mène la danse comme il se doit avec cette touche intergalactique qui leur va comme un gant. Et on continue à viser les hauts cieux avec « unlike before » sans oublier les derniers morceaux époustouflants de maîtrise que sont « my bad » et « nothing’s gonna change » où My Baby continue de se démarquer de l’originalité avec leur son hors normes.

Note: 7.5/10