Al’Tarba – La fin des contes

Le printemps est aussi marqué par le retour d’Al’Tarba. Le producteur abstract hip-hop français n’a plus rien à envier à la concurrence avec son style cinématographique bien intense et hétéroclite. C’est notamment le cas pour son nouvel album intitulé La fin des contes.

Composé de quinze titres, Al’Tarba continue de nous en faire voir de toutes les couleurs. Le producteur français nous offre un périple d’un enfant explorant les limbes féériques et cauchemardesques des contes à travers des productions hybrides telles que « Bongophore » sans oublier « Premier Conte » et « Carrousel » qui nous en mettent plein les oreilles.

C’est en allant de l’abstract hip-hop aux influences trap, UK Drill en passant par des passages lo-fi douceureuses et secousses breakcore où les 808’s et les synthétiseurs gargantuesques que Al’Tarba nous convainc aisément avec entre autres « Fireflies » ou bien encore « Old Dragon » et « Little Girl » avant de sortir son carnet d’adresses prestigieux. C’est ainsi qu’il retrouve DJ NX ON sur « Rentrée des classes » ou bien encore Lyricson et les rappeurs Mac Squabiz et King Mizo sur « Burnin » et Dooz Kawa sur le morceau-titre en guise de clôture glorieuse. Et que dire de l’apparition de Bianca Casady de Cocorosie sur l’incroyable « Hush Little Bay » ? Avec La fin des comptes, Al’Tarba est au sommet de son inspiration une fois de plus.

Note: 7.5/10