Yussef Dayes – Black Classical Music

Attendu de pied ferme, Yussef Dayes est devenu une valeur sûre en termes de jazz actuel. Le musicien britannique, qui a collaboré avec Tom Misch ou encore avec Kamaal Williams dans le passé, n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs avec ces codes musicaux qu’il maîtrise à la perfection. On en veut pour preuve son premier album tant attendu du nom de Black Classical Music.

Au programme, on retrouve dix-neuf titres absolument riches et denses racontant le parcours brillant de Yussef Dayes. Le batteur jazz britannique opte pour des grooves infectieux et des arrangements à la fois spirituels et organiques qui sont parfaitement exprimés dès le départ avec le morceau-titre conviant Venna et Charlie Stacey avant d’enfoncer le clou avec les somptueux « Afro Cubanism » et « Turquoise Galaxy » racontant réellement les origines du jazz et les bénéfices envers la communauté afro se transmettant de génération en génération.

Black Classical Music est une parfaite célébration du jazz avec en plus les qualités mélodiques et d’arrangeur de Yussef Dayes. C’est également en emprutant des sonorités post-bop mais également dub, post-rock, reggae, R&B moderne, musique classique et ambient dans son jazz métissé et exotique qu’il brille de mille feux, que ce soit sur « Chasing The Drum » ou bien également sur « Birds of Paradise » et « Gelato ». Il pourra également compter sur les participations plus que bienvenues de Shabaka Hutchings sur « Raisins Under The Sun » ou encore Tom Misch sur le nectar musical qu’est « Rust » sans oublier Chronixx pour un « Pon Di Plaza » des plus chaloupés ainsi que Masego sur le très smooth « Marching Band ».

Millimétré de bout en bout avec « Tioga Pass » en compagnie de Rocco Palladino et avec « Cowrie Charms » conviant Leon Thomas et Barbara Hicks, ce Black Classical Music est une riche odyssée musicale redonnant ses lettres de noblesse au courant jazz dont seul Yussef Dayes a le secret.

Note: 8.5/10