The Coral – Sea of Mirrors

On se souviendra longtemps de l’incroyable double-album de The Coral nommé Coral Island paru il y a deux années de cela (chroniqué ici). Une fois de plus, la formation britannique n’a rien perdu de leur savoir-faire et le prouve une fois de plus avec leur nouvel album intitulé Sea Of Mirrors.

Ici, The Coral signe une parfaite B.O. de western spaghetti imaginaire leur permettant d’élargir un peu plus leurs horizons musicaux. Après une introduction instrumentale des plus langoureuses du nom de « The Actor and The Cardboard Cowboy », le groupe britannique navigue en terrains connus mais avec classe notamment les splendides ritournelles gentiment rétro que sont « Cycle Of The Seasons » et « Faraway Worlds » qui suivent avec ces arrangements amples signés Sean O’Hagan que je ne présente plus.

Marchant sur les pas de Lee Hazelwood mais aussi du regretté Morricone, Sea Of Mirrors est une splendide œuvre psychédélique sentant bon les années 1960. Au milieu de ces intermèdes instrumentales de haute volée que sont « Eleanor » et « Almeria », The Coral élargit ses horizons à bon escient avec le morceau-titre furieusement baroque ou avec les plus élégants « That’s Where She Belongs » et « The Way You Are » sentant bon le western spaghetti. On appréciera également les allures bossa nova de « Child Of The Moon » et la conclusion acoustique et cristalline nommée « Oceans Apart ». Une fois de plus, notre formation préférée maîtrise tous les codes afin d’offrir un disque raffiné et taillé sur mesure et qui nous transporte loin, très loin.

Note: 8.5/10