Fakear – Hypertalisman

Vous pensez en avoir fini avec Fakear ? C’est mal connaître le personnage. Après avoir signé son grand retour avec son album Talisman l’année dernière, le producteur continue de battre le fer tant qu’il est encore chaud. Mesdames et messieurs, voici venir son petit frère qui s’intitule Hypertalisman.

Prolongeant le périple entamé l’année dernière, Fakear repousse encore plus les limites de sa créativité à travers ces neuf nouvelles compositions inédites ô combien voyageuses. La marque de fabrique du beatmaker reste toujours aussi marquante notamment lors des écoutes de « Elysium » qui ouvre le bal nous plongeant dans un univers parallèle riche en surprises notamment sur les beats calibrés de « Prism » et « Healing ».

Les samples vocaux découpés de façon chirurgicale ainsi que ses mélodies nous transportant dans les quatre coins du monde comme sur « Nova » et « Ikigai » prouvent que Fakear n’a rien perdu de sa verve et de son intensité. Aussi bien turbulent avec les sonorités hindou et jungle sur « Training Lesson » qui a de quoi rappeler les dernières œuvres de Machinedrum qu’enivrants avec « Inner Forest », ce Hypertalisman réussit à prolonger cette rêverie qui s’achèvera avec l’intervention plus que bienvenue de Kavya sur « Underwater ». Donc oui, en une décennie d’activité, Fakear continue de nous surprendre.

Note: 8/10