Girlpool – Before The World Was Big

girlpool_-_before_the_world_was_big_sm_2

Girlpool est un duo féminin californien indie pop composé de Cleo Tucker à la guitare ainsi que de Harmony Tidval à la basse. Âgées seulement et respectivement de 18 et de 19 ans, elles se sont fait remarquer avec un premier EP éponyme l’année dernière avec un son à mi-chemin entre grunge lo-fi et riot grrl sans batterie. Dès lors, leur popularité ne cesse de s’accroître, à tel point que le label Wichita Recordings les signe et fait sortir leur premier album Before The World Was Big pour le début de cet été.

Entre le premier EP et ce premier album de 10 titres, Girlpool en a fait du chemin et a gagné en assurance. Sur Before The World Was Big produit par Kyle Gilbride, chanteur et guitariste du groupe de Philadelphie Swearin, le duo féminin se montre moins hargneux et plus déterminé avec comme seule ambition: tenter de conquérir le monde comme Minus et Cortex. Les deux voix se mélangent à merveille tandis que leur musique se tient uniquement sur des lignes de basse et des riffs de guitare (parfois même des distorsions) donnant une ambiance tantôt accrocheuse (« Before The World Was Big », « Cherry Picking ») tantôt mélancolique (« Dear Nora », « Chinatown » ou encore la bien-nommée et minimaliste « Pretty » qui flirte avec la dream-pop).

Avec des morceaux durant entre 36 secondes et 3 minutes 35, Girlpool traite avec facilité le thème du passage de l’adolescence vers l’âge adulte qui, selon les dires du duo, parle des différentes chapitres de la vie. Si des titres introspectifs comme le morceau-titre ou encore « Cherry Picking » reflétant une enfance insouciante et des souvenirs impérissables et innocents, sur « Chinatown », le duo délivre un beau récit sur l’estime de soi et se met à nu en confiant leurs inquiétudes (« Do you feel restless when you realize you’re alive ? », « If I loved myself, would I take it the wrong way ? » ou encore « I’m still looking for sureness in the way I say my name »).

J’appréhendais le fait que ce serait bancal sans batterie mais au final, le résultat passe malgré la courte durée du disque (que 24 minutes au compteur !). Before The World Was Big est un premier disque entraînant et un parfait teenage movie musical pour deux jeunes filles qui transitent vers l’âge adulte. Il en va de soi que Girlpool pourrait bouffer le monde et la concurrence grâce à leurs chansons efficaces et pleinement assumées.

Note: 8/10

Retrouvez Girlpool sur Facebook / Twitter / Soundcloud

 

 

 

Un commentaire sur “Girlpool – Before The World Was Big

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s