Is Tropical – Black Anything

ITBA-500x500

Avec ses deux albums Native To en 2011 et I’m Leaving en 2013, Is Tropical s’est forgé un nom et est facilement identifiable pour ses compositions à mi-chemin entre synthpop et indie pop. Suite à cela, le trio connaîtra de nombreux bouleversements: le premier événement, c’est le départ du groupe du label Kitsuné Records pour rejoindre Axis Mundi et le second événement, c’est le line-up qui sera bouleversé avec l’arrivée de Kristie Fleck au chant. Désormais devenu quatuor, ils reviennent avec un troisième album nommé Black Anything.

Comparé à ces deux précédents albums, Black Anything, enregistré sur cinq continents, se veut plus travaillé et brouille volontairement les pistes. Ceux qui ont suivi de près les aventures d’Is Tropical auront remarqué que cet opus a été divisé en cinq parties qui sont sorties entre 2014 et 2015. C’est avec plaisir qu’on retrouve ces dix titres en un ensemble pour les retardataires surtout les titres explosifs que sont « Lights On », « Crawl » avec son riff de guitare nerveux et claviers épileptiques ainsi que « Cruise Control » au jeu de batterie impressionnant mettant en avant la voix sensuelle de Kristie Fleck. C’est d’ailleurs elle le principal pilier de ce Black Anything car elle sait jouer avec les contrastes, notamment sur « Cruise Control » et le quasi-indus « Fall » qui illumine par sa voix l’ambiance sonore totalement sombre et agressif. Impossible non plus de résister à sa voix sensuelle sur « On My Way », pièce de synthpop progressive avec un crescendo parfaitement maîtrisé ou sur la plus légère « Say » à la guitare acoustique et aux claviers vaporeux.

Rares sont les moments où Gary Barber reprend le mic et c’est uniquement sur le poppy et lancinant « Follow The Sun » sublimé par le refrain chanté par Fleck ainsi que sur le dernier titre plus apaisé et contemplatif « What You Want » aux airs de Mazzy Star ou de The XX où les deux voix se rencontrent sur des notes de guitare fumeuses et chamaniques. Mais toujours est-il que les autres membres du groupe ne sont pas en reste. Ils sont à la fois confortables dans leur zone de confort sur l’instrumental dansant du nom de « Now Stop » à la ligne de basse redoutable et hors de leur zone en expérimentant sur l’excellent « Believe » aux allures électro-pop mélodique et envoûtant avant de muer vers un rock plus rugueux et cacophonique mais sublimé par une section rythmique agitée et (encore et toujours) la sublime voix de Fleck.

J’ai pas peur de le dire mais Black Anything est tout simplement le meilleur album d’Is Tropical à ce jour. Tout simplement parce que le quatuor sait allier chaos et harmonie tout en brouillant à nouveau les pistes. Là où les deux premiers albums constituaient des fourre-tout, ce troisième opus est plus cohérent et surprenant où le quatuor nous enivre grâce à son flot d’arrangements festives et sensuelles.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s