Kyle Craft – Dolls Of Highland

KyleCraftLP_Jacket_Cover

La découverte Sub Pop de ce mois-ci est nommée Kyle Craft. Il nous vient tout droit de Portland, a passé une partie de sa jeunesse en Louisiane et a préféré se tourner vers la musique plutôt que le sport. Il affirme avoir plongé dans les disques de Bob Dylan, Queen mais aussi de The Rise and Fall Of Ziggy Stardust and The Spiders From Mars qui sera sa bible musicale depuis toujours. Ces influences musicales, on les retrouvera via ce premier album Dolls Of Highland paru ce printemps.

Alors pour faire simple, Kyle Craft, c’est un mélange de Bowie, de Ryan Adams et de Dylan qui ferait du glam en plus de sa coiffure blonde platine. Et pour parfaire son image, il aura fait appel à The Helio Sequence pour mettre en oeuvre ce premier opus étonnant et rafraîchissant. « Eye of a Hurricane » et « Balmorhea » ou comment faire du roots-rock à l’ancienne sans être passéiste: avec ses orchestrations vintage (piano ragtime, orgue vibrant, passages à l’harmonica et effusions de guitare élégants…), Kyle Craft présente son univers propre à lui. Sans oublier bien sûr sa voix totalement puissante notamment sur l’envoûtant et chaloupé « Lady of Ark » où j’ai vraiment l’impression d’entendre Nathan Willett de Cold War Kids par moments. Ouloulou, cette comparaison.

Et Dieu sait à quel point Kyle Craft connaît très bien son affaire car nous voici devant un disque rempli de moments épiques en tous genres. Les rythmiques enlevées de « Berlin », « Future Midcity Massacre » et de « Black Mary » (sans oublier ses dernières secondes plus apaisantes) n’ont rien à envier aux accents de blues-rock cuivré de « Gloom Girl » ou à l’intermède musicale prog prenante de « Trinidad Beach (Before I Ride) ». On a vraiment l’impression que le musicien de Portland a vécu l’époque du Laurel Canyon car ces compositions rock’n’roll sont fraîchement authentiques et variées, allant de l’énergie à la douceur comme sur le court titre éponyme et le mélancolique et solennel « Three Candles » joué à la guitare acoustique et à l’harmonica qui clôt cette magique symphonie.

Ainsi, Kyle Craft nous a livré un premier album sensationnel du nom de Dolls of Highland, à mi-chemin entre folk-rock et glam. Ceci permet d’appréhender son univers bien particulier où on plonge dans sa jeunesse et ses influences, et n’oublions pas non plus The Helio Sequence qui a joué le jeu en sortant de leur zone de confort. Un disque à ne pas louper.

Note: 8.5/10

Retrouvez Kyle Craft sur Facebook / Twitter / Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s