Rogue Wave – Delusions Of Grand Fur

c48d7537

Les amateurs d’indie rock connaissent la petite histoire d’un ex-ingénieur de la Silicon Valley qui monte un groupe indie rock qui devient populaire en un peu de temps. Non ? Quand on évoque Rogue Wave , ça devrait vous sauter aux yeux. Le groupe d’Oakland formé par Zach Rogue possède cinq albums à son actif dont le dernier Nightingale Floors en date de 2013 qui connaissent une sacrée réputation. Et lorsqu’arrive leur sixième opus Delusions Of Grand Fur, on a tout de suite envie de voir comment les choses ont évolué pour le quatuor.

Les premiers titres « Take It Slow » et « In The Morning » ouvre le bal et est pastoral à souhait: deux bonnes pop songs entêtantes comme on aime avec une mélodie sucrée, un mixage impeccable signé Chris Walla et des harmonies vocales renversantes. La suite est plutôt de bonne facture comme les catchy « California Bride » et « Endless Supply » qui donnent envie de s’évader au bord d’une décapotable ainsi que les épopées acoustiques et enivrantes « Look At Me » et « Falling » et autres plus pianistiques comme « Curious Me » qui sont d’une beauté pure et absolue.

Tout le monde le sait mais les Californiens sont de véritables chercheurs sonores, on a vu ce que ça a donné pour l’électro/hip-hop Permanent Light en 2010 (qui était plutôt pas top, faut dire les choses telles qu’elles sont) et Delusions Of Grand Fur ne déroge pas à la règle. La seconde partie de l’opus est plus synthétique avec l’excellente et oppressante « What Is Left To Solve » ainsi que les sonorités 80’s du rétro-futuriste « Frozen Lake » qui témoignent de leur incroyable versatilité sans compter bien sûr les envolées psychédéliques et rentre-dedans de « Ocean » frôlant le stadium rock contrastant avec l’ensemble de l’opus plutôt rêveur.

Après la dernière valse lancinante nommée « Memento Mori », on s’incline devant ce Delusions Of Grand Fur qui correspond parfaitement à l’image de Rogue Wave: un groupe qui allie recherche mélodique et expérimentation adroite et qui va bien au-delà des dignes représentants de la pop alternative après The Shins.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s