Catfish and The Bottlemen – The Ride

catfish-and-the-bottlemen-the-ride-album

Avec la parution de leur premier album The Balcony en 2014 et le succès qui en a découlé, les médias ont directement nommé Catfish and The Bottlemen comme étant les nouveaux Oasis. C’est quand même ouf (et un peu chiant quand même, faut l’avouer) de voir à quel point ils aiment tellement trouver des successeurs à ce fameux groupe qui s’est crashé en plein vol. Alors oui, certains titres peuvent faire penser au répertoire des frères Gallagher mais en aucun cas, ils prennent leur relève. Ce n’est que mon humble avis. Deux ans plus tard, le quatuor gallois rempile avec un second opus The Ride qui est exactement ce que l’on attendait d’eux.

Des mélodies entêtantes, la voix pleine d’entrain de Ryan Evann « Van » McCann des riffs de guitare tranchants et une section rythmique bien énergique: voilà le topo de The Ride et j’en veux pour preuve des titres flamboyants comme « 7 », « Soundcheck » ou encore « Postpone » qui sont des plats de résistance plutôt costauds, à vrai dire. Et c’est justement ici que les Gallois excellent justement, c’est-à-dire savoir doser des morceaux catchy taillés pour le live comme « Red », l’excellent « Oxygen » et « Anything » et des ballades acoustiques comme l’intermède « Glasgow » ainsi que la mélancolique « Hearthrow ».

Si ils surprennent grâce à leur maturité et leur savoir-faire, on ne peut pas s’empêcher de constater quelques petits défauts à The Ride. Certains morceaux sonnent parfois comme du déjà entendu aussi réussis soient-ils et pour le coup a tendance à ennuyer un peu son auditeur. Ensuite, le quatuor a du mal à se démarquer de ses influences comme… Oasis, tiens ! Le résultat est quelque peu flagrant par moments. Puis grimace concernant la conclusion « Outside » qui se veut prometteur grâce à son mur de son impressionnant… mais se coupe à la fin alors qu’on attendait une bonne explosion sonique. Moment de frustration donc.

Mais ne nions pas pour autant l’effort qu’a mis Catfish and The Bottlemen sur ce second opus plus mur affichant clairement les ambitions du groupe. Entre titres indie rock redoutables et ballades sucrées, The Ride remplit à peu près sa mission. Espérons toutefois un peu plus d’originalité et plus de maîtrise pour la suite car ils ont tout pour nous surprendre et pour innover.

Note: 7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s